Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 février 2009 2 03 /02 /février /2009 08:00
Repost 0
17 mars 2007 6 17 /03 /mars /2007 21:17
Repost 0
17 mars 2007 6 17 /03 /mars /2007 21:15
Repost 0
5 novembre 2006 7 05 /11 /novembre /2006 15:03

.

NOTRE DAME DE MONTREAL

 BASILICA  .

 

Repost 0
5 novembre 2006 7 05 /11 /novembre /2006 14:48

 

 

Repost 0
28 octobre 2006 6 28 /10 /octobre /2006 16:21

 

 

.

 

.

québec

canada

Repost 0
22 octobre 2006 7 22 /10 /octobre /2006 17:20
Repost 0
22 octobre 2006 7 22 /10 /octobre /2006 17:18
Repost 0
22 octobre 2006 7 22 /10 /octobre /2006 17:06

 LE-BIC

Église Sainte-Cécile
Bic, Qué.

 

 

 

Description
[
Français / English]
Composition sonore
Stop List
Références
References
Retour
Return

 


[Église Sainte-Cécile, Bic]
 
Casavant, Opus 628, 1915
Guilbault-Thérien, 1982

 

  • 3 claviers manuels et pédalier / 3 manuals and pedal
  • 25 jeux / stops, 31 rangs / ranks
  • Traction électro-pneumatique / Electro-pneumatic action

 

[cliquer sur l'image ou ici pour obtenir une version agrandie]
[click on the image or here to obtain a larger picture]

 

 


 

L'église

Avant 1829, les seigneuries du Bic et de Rimouski ne formaient qu'une seule et même mission. Le 15 juin 1829, une requête est envoyée à Mgr. Bernard-Claude Panet, évêque de Québec, pour obtenir l'érection canonique de la paroisse du Bic. Le 27 août 1829, l'évêque mandate l'abbé Pierre Béland, curé de l'Isle-Verte, pour convoquer une assemblée et vérifier les faits énoncés dans la requête et de dresser un procès-verbal. Cette rencontre est fixée au 11 décembre 1829. Dans un décret daté du 18 février 1830, la paroisse Sainte-Cécile est canoniquement érigée. En attendant la construction d'une église et la nomination d'un curé, c'est le curé de Rimouski, l'abbé Michel Ringuet, qui dessert la paroisse de 1830 à 1833, suivi par l'abbé Thomas Destroismaisons, de 1833 à 1850.

Le 15 février 1849, les paroissiens mettent en marche le projet de construire une église. Le 11 mars 1850, un contrat est signé avec Pierre Bélanger, de Saint-Simon, pour la construction de l'église. Pendant que l'église est en voie de construction, le 11 septembre 1850, les paroissiens font une demande pour la nomination d'un curé auprès de Mgr Pierre-Flavien Turgeon, administrateur du diocèse de Québec. L'église est bénite le 17 novembre 1850 lors de la première messe célébrée dans l'église par le premier curé, l'abbé Lazare Marceau.

À la suite d'un décret émis par les autorités religieuses, le 13 août, 1869, les paroissiens décident d'agrandir l'église et de construire une nouvelle sacristie. Le 26 avril 1883, un carillon de 3 cloches est installé au clocher.

Dans la nuit du 17 au 18 août 1890, l'église devint la proie des flammes, tout fut consumé. L'église était assurée pour 8 400$. À partir du 7 septembre 1890, les offices religieux eurent lieu dans une bâtisse jusque là utilisée comme résidence et boutique. Dès le 27 septembre 1890, les paroissiens présentent une requête à l'évêché pour la construction d'une nouvelle église et d'une sacristie. Les services de l'architecte David Ouellet sont retenus.

Le permis de construction est accordé le 24 novembre 1890. La nouvelle église aura environ 150 pieds de longueur sur 60 pieds de largeur, et 34 pieds au-dessus des lambourdes, avec portail tourné du côté nord-ouest. La nouvelle sacristie aura environ 60 pieds de longueur sur 40 pieds de largeur et placée en arrière de la nouvelle église. Les travaux préliminaires de la nouvelle église débutent à la fin de juin 1891. Le contrat de construction est confié à Joseph Gosselin, de Lévis, et signé le 1er juillet 1891 pour la somme de 22 100$. Les travaux de fondations, sous la supervision de Hilaire Bernard, débutent le 13 août 1891. La pierre angulaire est bénite le 29 septembre 1891 par Mgr André-Albert Blais, coadjuteur de l'évêque de Rimouski. La première messe dans la nouvelle église, est célébrée le 13 novembre 1892 par le chanoine Charles-Alphonse Carbonneau, curé de la paroisse. La nouvelle église est bénite le 6 août 1893.

Le 30 octobre 1898, une requête est expédiée à Mgr André-Albert Blais, évêque de Rimouski, pour obtenir la permission d'exécuter la décoration intérieure de l'église. Sur réception de l'approbation, un contrat est signé avec l'entrepreneur J. Gosselin, de Lévis, pour la somme de 11 018$.

Le 20 octobre 1940, un contrat est accordé à Jean Belzile, entrepreneur peintre de Trois-Pistoles, pour un montant de 6 900$ pour la restauration de l'église et de la sacristie. L'église fut consacrée le 21 août 1955 par Mgr. Charles-Eugène Parent, archevêque de Rimouski.

L'orgue

En 1878, un orgue est acheté, au coût de 1 000$ de Israël Landry, de Saint-Jean (Nouveau-Brunswick). On ne sait pas s'il s'agit d'un facteur d'orgues ou d'un intermédiaire pour la transaction. L'instrument est béni par Mgr. Jean Langevin, évêque de Rimouski, le 21 décembre 1878. Cet instrument fut détruit lors de l'incendie de l'église en 1890.

Le 28 février 1915, la paroisse décide d'acquérir un nouvel orgue et d'y consacrer la somme de 3 000$ à même ses surplus. La requête est acceptée par l'évêché le 2 mars 1915 et le contrat est signé, le 12 mars 1915, avec Casavant Frères, pour un orgue de 23 jeux répartis sur trois claviers et pédalier, au montant de 5 000$.

L'instrument est béni par le curé de la paroisse, l'abbé J. Henri Lavoie, le 11 novembre 1915. Une somme de 310$ est consacrée à l'achat d'un moteur à gazoline pour alimenter l'orgue en vent. Ce moteur sera remplacé, le 5 mai 1921, par un moteur électrique.

En 1982, la maison Guilbault-Thérien exécuta d'importants travaux, notamment une révision complète du matériel sonore, incluant l'ajout de deux jeux.

[cliquer sur l'image ou ici pour obtenir une version agrandie]

 


 

The church

Before 1829, Bic and Rimouski seigneuries were a single mission. On June 15, 1829, a petition was sent to Bishop Bernard-Claude Panet, of Québec, requesting the establishment of a parish in Bic. On August 27, 1829, the Bishop appoints Rev. Pierre Béland, parish priest in Isle-Verte, to set up a meeting in order to verify the facts formulated in the petition and to prepare an official report. This meeting took place on December 11, 1829. In a decree dated February 18, 1830, St. Cecile parish is established. While waiting for the building of a church and the appointment of a parish priest, Rev. Michel Ringuet, from Rimouski, serves the population from 1830 to 1833, followed by Rev. Thomas Destroimaisons, from 1833 to 1850.

On February 15, 1849, a project to build a church is put forward by the parishionners. On March 11, 1850, a contract is signed with Pierre Bélanger, from St. Simon, for the construction of the church. While the construction goes on, a petition is sent, on September 11, 1950, to Bishop Pierre-Flavien Turgeon, administrator for the diocese of Québec, requesting the appoinment of a parish priest. The church is inaugurated on November 17, 1850 by a mass celebrated by Rev. Lazare Marceau, first parish priest.

Following a decree issued by the diocesan authorities on August 13, 1869, parishionners decided to enlarge their church and to build a new vestry. On April 26, 1883, a three-bell carillon is installed in the bell-tower.

In the night of August 17 to 18, 1890, a fire completely destroyed the church. The church was insured fo $8,400. From September 7, 1890, services were held in a rented building that used to be a residence and store. On September 27, 1890, a petition is sent by the parishionners to the Bishop requesting permission to build a new church and a new vestry. Architect Davis Ouellet is called in to prepare the plans.

The construction permit was delivered on November 24, 1890. The new church will be 150 feet long by 60 feet wide and 34 feet above wall plates with a north-west portal. The new vestry will be 60 feet long by 40 feet wide and located behind the new church. Preliminary works began at the end of June 1891. The construction contact was awarded to Joseph Gosselin, from Lévis, and dated July 1st, 1891 for the amount of $22,100. Foundation works began on August 13, 1891 under the supervision of Hilaire Bernard. The cornerstone was laid on by Bishop André-Albert Blais, Coadjutor to the Bishop of Rimouski, on September 29, 1891. The first mass was celebrated on November 13, 1892, by Canon Charles-Alphonse Carbonneau, parish priest. The church was blessed on August 6, 1893.

On October 30, 1898, a request is sent to Bishop André-Albert Blais, of Rimouski, to obtain permission to complete the interior decoration of the church. When the approval is received, a contract is signed with contractor J. Gosselin, from Lévis, for the amount of $11,018.

On October 20, 1940, a contract is awarded to painter Jean Belisle, from Trois-Pistoles, for the amount of $6,900 for the restoration of the church and the vestry. The church was consecrated on August 21, 1955 by Archbishop Charles-Eugène Parent, of Rimouski.

The organ

In 1878, an organ is purchased, at the cost of $1,000 from Israël Landry, from St. John (New Brunswick). It is not known whether Landry was an organbuilder or only an intermediary for the transaction. The instrument is blessed, on December 21, 1878, by Bishop Jean Langevin, of Rimouski. This instrument was destroyed in the 1890 fire.

On February 28, 1915, Churchwardens decided to purchase a new organ and to allow $3,000 from the reserved funds. The request is accepted by the Bishop on March 2, 1915 and the contract is signed, on March 12, 1955 with Casavant Frères for a 23-stop 3-manuals and pedal instrument, for the amount of $5,000.

The instrument is blessed by the parish priest, Rev. J. Henri Lavoie, on November 11, 1915. To provide wind for the instrument, a gas motor was purchased at a cost of $310. This motor was replaced, on May 5, 1921, by an electric motor.

In 1982, organbuilding firm Guilbault-Thérien carried out major works on the instrument including a complete revision of the pipework and the addition of two stops.

[click on the image or here to obtain a larger picture]

 


 

Composition sonore / Stop List

II. Grand-Orgue


III. Récit
(expressif / enclosed)

Montre 8'   Bourdon 16'
Flûte double 8'   Bourdon 8'
Prestant 4'   Viole de gambe 8'
Quinte 2 2/3'   Voix céleste 8'
Doublette 2'   Flûte harmonique 4'
Fourniture IV   Octavin 2'


  Cornet II


  Plein-Jeu III


  Hautbois 8'


  Tremblant



I. Positif


Pédale

Bourdon à cheminée 8'   Flûte 16'
Flûte 4'   Bourdon 16'
Gemshorn 2'   Montre 8'
Larigot 1 1/3'   Bourdon 8'
Cromorne 8'   Octave 4'
Tremblant
 

vv

Autres caractéristiques / Other Details:
  • Étendue des claviers / Manual compass: 61 notes
  • Étendue du pédalier / Pedal compass: 32 noters
  • Accouplements usuels / Usuals couplers

 


 

Références / References:

  • Excursion culturelle, Québec, Les Amis de l'orgue de Québec, 1997
  • Michaud, Joseph-Désiré Le Bic: les étapes d'une paroisse, Le Bic, s.e., 1926

 


retour au menu

Repost 0
17 août 2006 4 17 /08 /août /2006 11:33

 

 4  TEMPLES  PROTESTANTS  

METIS  SUR  MER 

Localisation : Pointe Legatt, Petit-Métis

Année de construction : 1847, 1866, 1883, 1905

Catégorie : patrimoine religieux

       
       Il y a quatre églises protestantes à Métis-sur-Mer. Ces église ont joué un rôle important dans le développement de cette communauté. Les premiers métissiens sont presbytériens; la communauté religieuse s'organise en 1824 avec la visite de l'archidiacre, six ans après l'arrivée des premiers colons écossais de John MacNider, seigneur des lieux depuis 1807.
       
       Ainsi, la première église est construite en 1847. Le bâtiment, qui existe encore de nos jours n'a plus le même aspect ni la même fonction qu'auparavant. L'église presbytérienne se situait dans l'aile ouest du bâtiment connu aujourd'hui sous le nom de Killicrankie Inn.

        L'église unie de Métis-sur-Mer, construite en 1866, est une église méthodiste wesleyenne jusqu'en 1925. En 1883, Métis-sur-mer a donc une église presbytérienne à la Pointe Legatt et une église méthodiste à Petit-Métis.
       
       La croissance de plus en plus rapide de la population estivale, le besoin d'une seconde église presbytérienne se fait rapidement sentir. En 1883 est donc fondée l'église presbytérienne du Petit-Métis plus connue sous le nom de l'église de la colline ou Kirk on the Hill pour satisfaire les besoins de la communauté estivale. Au début des années 1920, des rénovations sont effectuées : de nouvelles fondations sont construites, le toit et la porte de derrière sont restaurés. On achève l'installation de l'électricité en cours depuis trois ans. Le clocher, complètement séparé de l'église comme les campaniles que l'on retrouve en Europe, est construit en 1923. Le fait d'avoir un clocher complètement détaché du reste de l'église est unique au Québec.

        L'église d'été anglicane de Saint-Georges est construite en 1905 sous le patronage de la famille Molson, qui prend ses vacances dans le coin.

        L'église presbytérienne de la Pointe Legatt est reconstruite à Métis-sur-Mer en 1884 en l'emplacement de celle de Killiecrankie Inn

       Référence : 63

 

 

 

 

 

http://collections.ic.gc.ca/mitis/ftME001.html

Repost 0

Présentation

  • : QUEBEC-CANADA
  • : QUEBEC CANADA
  • Contact

Recherche