Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 septembre 2006 2 12 /09 /septembre /2006 21:50

Le mardi 12 septembre 2006

Agrandir l'image

Depuis le début de l'année, l'agglomération de Granby (Granby, Bromont et Canton de Granby) a connu une baisse des mises en chantier de 17% par rapport à la même période en 2005.
photo Alain Dion

 

En baisse de 17 % dans la région de Granby

Maxime Deland

La Voix de l'Est

Granby

Tôt ou tard, il fallait s'attendre à ce que la construction résidentielle diminue dans la grande région de Granby et Bromont.

Depuis le début de l'année, l'agglomération de Granby (Granby, Bromont et Canton de Granby) a connu une baisse des mises en chantier de 17 % par rapport à la même période en 2005. Le nombre de permis émis pour de nouvelles constructions est ainsi passé de 499 à 415, selon les données rendues publiques hier par la Société canadienne d'hypothèque et de logement (SCHL).

Pour le mois d'août seulement, les mises en chantier dans la région ont reculé de 41 % comparativement à l'an passé. Seulement 64 nouvelles constructions ont vu le jour en août 2006, comparativement à 108 en 2005.

À lire dans La Voix de l'Est de mardi.



Repost 0
3 septembre 2006 7 03 /09 /septembre /2006 18:39
Repost 0
19 août 2006 6 19 /08 /août /2006 20:41

 


Bienvenue

 

 

au site de l’association Amis et propriétaires de maisons anciennes du Québec.

Fondée en 1980 et reconnue comme organisme sans but lucratif en 1982, l’association Amis et propriétaires de maisons anciennes du Québec (APMAQ) compte des membres dans la plupart des régions du Québec.

Membres du conseil d'administration 2005-2006 :

      Anita Caron, présidente
      Real Béland, vice-président
      Guylaine Hubert, trésorière
      Agathe Lafortune, secrétaire du conseil
      Cathy Beauséjour, conseillère
      Micheline Fecteau, conseillère
      Louis Patenaude, conseiller
      Jacques Portelance, conseiller

Chargée de projet :

      Sophie Charbonneau

      APMAQ
      2050, rue Amherst
      Montréal (Qc) H2L 3L8
      Téléphone : 514 528 8444
      Télécopieur : 514 528 8686
      Courriel : apmaq@globetrotter.net

 

L'APMAQ bénéficie d'un appui financier du Ministère de la culture et des communications du Québec

MCCQ


Haut de la page | Accueil | Mandat et Objectifs | Activités | Publications | Dossiers | Prix APMAQ | Adhésion | Fiche-conseil | Patrimoine en photos | Liens | Contact | Fondation


Veuillez prendre note que ce site est en construction...

Design: PIVOT.ca.

Webstats4U - Free web site statistics Falk AdSolution

 

 

 

 

http://www.maisons-anciennes.qc.ca/

 

 

 

.

Repost 0
16 août 2006 3 16 /08 /août /2006 16:39
Repost 0
16 août 2006 3 16 /08 /août /2006 15:29

Vivez la nature dans une
construction écologique!

Construction de maisons en bois rond de style et technique scandinave.
Construction de chalets en bois rond.

Situés à Sainte-Christine d'Auvergne au Québec, nous fabriquons des maisons et des chalets en bois rond.  Nos maisons et chalets sont construits en bois rond selon la technique scandinave (des habitations robustes qui défient le temps) sur votre terrain ou sur un des nôtres.

Nous ne construisons que des maisons et des chalets de bois rond de très haute qualité puisqu'il s'agit de l'investissement le plus important de votre vie, pour vous et votre famille.

Nous utilisons du bois provenant exclusivement des forêts du Nord du Québec, réputées pour la qualité des arbres centenaires, et une technique et des outils donnant une précision millimétrique.

Nous vous offrons la meilleure qualité du marché au prix le plus compétitif.

Nous réalisons votre projet aussi bien au Canada qu'aux États-Unis.  La livraison et l'installation de la "coquille" se fait selon vos spécifications par notre équipe ou un entrepreneur indépendant de votre choix.

De plus, nous sommes à votre service avant, pendant et après la réalisation de votre projet.

Nos maisons et nos chalets de bois rond ont la garantie du constructeur.

Billes sablées à la main avec joints de qualité supérieure!

Nouvelle équipe de constructeurs spécialisés avec une technique perfectionnée!

Venez essayer (location) ou visiter nos chalets...

Visite de l'intérieur sur rendez-vous.  Appelez (418) 329-1233

 

Venez visiter notre domaine
à Ste-Christine
les dimanches
de 11h30 à 14h30
Chalet modèle sur le site de Ste-Christine-d'Auvergne.

Visites sur rendez-vous!

 


AU CHALET
EN BOIS ROND
LOG HOME AND COTTAGE

325, rang St-Jacques
Sainte-Christine d'Auvergne (Québec)
Canada G0A 1A0

Tél. : (418) 329-1233

Fax : (418) 329-3488

info@auchaletenboisrond.com


 




Repost 0
16 août 2006 3 16 /08 /août /2006 15:27

Maisons ouvrières
550 x 412 pixels - 240 ko  - jpg
photos.linternaute.com
rue-artere-villes-maisons-quebec- ...
400 x 258 pixels - 24 ko  - jpg
www.quebec-venezuela.org
rouges sombres, de chaque côté de ...
600 x 450 pixels - 78 ko  - jpg
fenetresurquebec.free.fr
rouges sombres, de chaque côté de ...
337 x 450 pixels - 60 ko  - jpg
fenetresurquebec.free.fr
Autres résultats, domaine fenetresurquebec.free.fr ]
Havre-aux-Maisons, Québec
463 x 353 pixels - 28 ko  - jpg
www.pascan.com
... de Maisons Anciennes du Québec
400 x 258 pixels - 33 ko  - gif
www.maisons-anciennes.qc.ca
Plans De Maisons Du Quebec
234 x 326 pixels - 34 ko  - jpg
echo-media.com
Havre-aux-maisons Apartments, Quebec ...
205 x 146 pixels - 4 ko  - jpg
quebec.apartmentground.com
... de Maisons Anciennes du Québec
200 x 260 pixels - 17 ko  - gif
www.maisons-anciennes.qc.ca
Autres résultats, domaine www.maisons-anciennes.qc.ca ]
... Québec sur Belles Maisons à Louer
330 x 264 pixels - 12 ko  - jpg
www.bellesmaisonsalouer.com
Québec ville
800 x 571 pixels - 53 ko  - jpg
web.tiscali.it
maisons a vendre Laval
150 x 202 pixels - 22 ko  - jpg
maisons-a-vendre.ca
... Maisons sur grand terrain ...
600 x 450 pixels - 38 ko  - jpg
www.reseauetudiant.com
... Maisons patrimoniales circuit ...
201 x 279 pixels - 22 ko  - jpg
www.cotedusud.ca
LES MAISONS DU PHARE DE L ÎLE VERTE ...
170 x 150 pixels - 9 ko  - jpg
www.quebecmaritime.qc.ca
... Quebec Homes For Sale By Owner ...
212 x 140 pixels - 8 ko  - 
quebec.propertysold.ca
... Quebec Homes For Sale By Owner ...
212 x 140 pixels - 8 ko  - 
quebec.propertysold.ca
Autres résultats, domaine quebec.propertysold.ca ]
... maisons en bois rond de style ...
500 x 388 pixels - 67 ko  - jpg
www.constructionboisrond.com



 
| Images -- Aide


Page d'accueil de Google - Publicité - Solutions d'entreprise - À propos de Google

©2006 Google
Repost 0
12 août 2006 6 12 /08 /août /2006 20:47

La hausse des prix des maisons obligera-t-elle les futurs propriétaires à contracter une hypothèque de 30 ans?

 

 
Gérald Bélanger, directeur au Centre de services Saint-Simon pour la Caisse populaire Desjardins de Drummondville, ne conseille pas aux futurs propriétaires d’adhérer à un prêt hypothécaire de 30 ans en raison du coût élevé des intérêts qui s’y rattache.
La hausse des prix des maisons obligera-t-elle les futurs propriétaires à contracter une hypothèque de 30 ans?
À Drummondville, la valeur des maisons a augmenté globalement de 28 % entre 2005 et 2006. Le petit bungalow permettant généralement de loger deux adultes et deux enfants passe donc de 100 000 $ à plus de 130 000 $. Ce n’est donc pas surprenant que les institutions financières offrent maintenant des prêts hypothécaires étalés sur 30 et même... 35 ans.
Bien que les institutions financières contactées
 
(Desjardins et la Banque nationale) aient assuré que, jusqu’à maintenant, peu de gens semblent intéressés à l’idée de payer leur maison en 30 ou 35 ans, on peut prévoir que cette nouvelle proposition deviendra populaire si, bien sûr, les valeurs immobilières continuent d’augmenter ainsi.

La Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL) confirme d’ailleurs que le secteur de l’immobilier connaît une montée fulgurante des prix.
Depuis 2000, le prix moyen des maisons neuves de Drummondville a fait un bond de 80 %.

Hélène Dauphinais, analyste de marché, explique cette hausse par différents facteurs.

«On ne bâtit pas le même type de maisons qu’avant. La demande est différente.
Au cours des dernières années, il s’est construit une plus grande part de maisons luxueuses, ce qui fait monter le prix moyen.
 
 De plus, le prix des terrains a augmenté dû, entre autres, à l’accélération du développement de la ville. Finalement, le prix des matériaux de construction a augmenté de même que celui de la main-d’oeuvre», informe-t-elle.

Cette tendance a également fait grimper le coût des maisons existantes. Toujours selon la SCHL, en 1991, le prix moyen de ces maisons était de 68 919 $.
Aujourd’hui, il est de 117 518 $.
 
Accession difficile
En considérant donc qu’il est maintenant difficile d’accéder à la propriété avec un budget sous la barre des 100 000 $, on comprend pourquoi les institutions financières ont décidé de proposer à leurs clients un allongement de la période d’amortissement.
 
Le but : abaisser les versements hypothécaires mensuels et rendre l’achat d’une maison plus accessible.
 
Disponibles depuis à peine quelques semaines, les prêts hypothécaires sur 30 ou 35 ans n’obtiennent pas la faveur populaire, mais cela pourrait bien changer...

D’ailleurs, pour la Caisse populaire Desjardins de Drummondville, ils constituent davantage un gadget publicitaire.

«Les gens achètent aujourd’hui un paiement. Les nouveaux termes peuvent s’avérer utiles aux entrepreneurs en construction, qui aiment bien afficher des prix.
 
 Cependant, la fédération nous a fait parvenir une note nous déconseillant ces termes en raison du coût élevé en intérêts qu’ils représentent pour nos membres», a indiqué Gérald Bélanger, directeur au Centre de services Saint-Simon.

La SCHL, quant à elle, accepte d’assurer ces prêts seulement depuis le 28 juin dernier.

«Le fait de prolonger la durée de l’hypothèque permet à certaines personnes d’accéder plus facilement à la propriété et même de choisir une maison qui leur plaît davantage», confirme Lyne Leduc, représentante principale à la SCHL.
 
Un prix à payer
 
Cependant, il y a un prix à payer pour bénéficier de cette «accessibilité».
La logique dit que plus on met de temps à rembourser un emprunt, plus on paie d’intérêts.
 Rembourser une hypothèque de 125 000 $ au taux d’intérêt de 6,95 % coûtera 136 499 $ sur 25 ans, et 169 910 $ sur 30 ans.
 
Une différence notable de 33 411 $ seulement en frais d’intérêts pour un petit cinq ans de plus.

De plus, il vaut la peine de s’interroger sur la pertinence de contracter une hypothèque sur 30 ans, car par rapport à un emprunt de 25 ans, les économies mensuelles ne représentent même pas le coût d’une commande d’épicerie (voir tableau).

Harold Heppell, directeur principal solution de placement à la Banque nationale, une institution qui offre l’hypothèque de 30 ans depuis seulement le 17 juillet dernier, amène une nuance:

«Effectivement, par rapport à un prêt sur 25 ans, l’économie mensuelle n’est que de 65 $.
Ce montant peut tout de même aider certains propriétaires à payer des meubles, un aménagement paysager, etc. Cependant, il faut préciser que culturellement, les Québécois ont tendance à rembourser leur hypothèque plus rapidement que les gens d’autres provinces.
 
C’est très rare donc que les gens paient selon le terme prévu, car leur but dans la vie est de payer leur maison au plus vite».

Encore faut-il que les nouveaux acheteurs aient la capacité de payer, car, selon Gérald Bélanger, l’endettement personnel connaît aussi une montée fulgurante.

«Les gens s’endettent plus d’année en année. On remarque aussi une augmentation des cartes de crédit en circulation.
 
 La moyenne de l’endettement constitue plus de 100 % du revenu annuel des gens.
 
Dans ce sens, c’est sûr que l’augmentation des prêts hypothécaires n’aide pas», a-t-il conclu.
 
 
Évolution du prix moyen des maisons neuves de Drummondville
-1998 : 85 176 $

-2000 : 98 218 $

-2002 : 107 550 $

-2004 : 157 314 $

-2006 : 176 586 $
 
 

 

Repost 0
12 août 2006 6 12 /08 /août /2006 17:10

 

 

Les maisons de luxe poussent comme des champignons

Pourtant, le salaire moyen des Drummondvillois est de 23 705 $

Les maisons de luxe poussent comme des champignons
À vendre : coquette maison de 700 000 $ située sur le Chemin du golf. L’entrepreneur responsable de cette beauté est Bertrand Provencher. À peine terminée, la maison a un acheteur potentiel : un jeune couple et ses deux enfants. (Photo : Ghyslain Bergeron)
Les maisons de luxe poussent comme des champignons
Pourtant, le salaire moyen des Drummondvillois est de 23 705 $
Depuis quelques années, les maisons de luxe poussent comme des champignons à Drummondville. En considérant que Drummondville est une ville manufacturière dont les entreprises proposent des salaires tout de même modestes, qui a les moyens de se les offrir?
La Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL) se pose également des questions quant au nombre de maisons de luxe qui ont été construites sur le territoire.

«En me promenant sur les chantiers de construction, j’ai effectivement réalisé qu’il y a beaucoup de maisons de luxe. Il y en a autant qu’à Sherbrooke, qui compte une population sûrement trois fois plus importante. En plus, on remarque que beaucoup de femmes se promènent en poussette dans ces quartiers, ce qui nous donne une idée de l’âge des propriétaires. C’est difficile à comprendre d’autant plus que nous avons toujours entendu dire que Drummondville est une ville manufacturière, qui offre des salaires pas très élevé», a exprimé Hélène Dauphinais, analyste de marché pour la SCHL.
 
Peu d’universitaires
 
 
Qui plus est, le Centre-du-Québec est la deuxième région au Québec qui compte le moins de diplômés universitaires sur son territoire avec 11,8 %, alors que la moyenne provinciale est de 21,5 % (selon le Portrait socioéconomique des régions du Québec, édition 2006).

Alors, qui donc peut acheter des maisons évaluées à plus de 300 000 $, comme c’est le cas dans les environs des
Promenades Drummondville et des Bosquets Saint-François?

«Contrairement à ce que les gens peuvent penser, ce n’est pas les baby-boomers qui sont la grosse clientèle de ces maisons.
 
Ils ne représentent pas plus de 20 % de celle-ci.
 
 Ça me surprend moi-même, car les acheteurs de ces maisons sont des jeunes couples entre 30 et 40 ans, qui décident d’investir dans une résidence et de bénéficier de ce qu’il y a de plus beau.
 
Ils veulent aussi la grosse piscine creusée et un terrassement qui suit la tendance de leur maison.
 
Ça fait une grosse différence d’avec mon époque, car moi, j’ai fondé ma famille dans une maison de 15 000$!», a fait observer Bertrand Provencher, un entrepreneur en construction, qui a notamment développé le secteur du Domaine des Beaux-Arts.

Même son de cloche de la part de la décoratrice Brigitte Saint-Germain, qui travaille régulièrement avec ces couples qui recherchent des choses différentes... voire extravagantes.

«Moi aussi je dois dire que ça me surprend, car on rencontre des clients très jeunes.
 
Les clients sont généralement des jeunes professionnels ou des entrepreneurs.
 Personnellement, je crois qu’ils voient les choses autrement.
 
Ils veulent une grande maison pour qu’elle prenne de la valeur et ils se disent qu’un jour, leur situation va s’améliorer et que les paiements vont se faire plus facilement.
 
Ils recherchent d’abord une qualité de vie pour, après, fonder une famille. Ils pensent davantage à long terme», croit Mme Saint-Germain.

En plus de l’achat de la maison, les propriétaires ne tardent pas à investir dans l’achat d’une clôture, d’un aménagement paysager et d’une piscine (souvent creusée), ce qui fait grimper le coût de l’investissement de plusieurs milliers de dollars.

«Il y a certainement un changement dans la mentalité des gens, mais surtout des jeunes.
 
 L’homme et la femme travaillent tous les deux et souhaitent se payer tout de suite une grande maison.
 
Les gens aujourd’hui recherchent une meilleure qualité de vie», croit également Gérald Bélanger, directeur au Centre de service Saint-Simon de la Caisse populaire Desjardins de Drummondville.

Celui-ci évalue que la clientèle des maisons luxueuses se compose à 50 % de jeunes couples et à 50 % de baby-boomers, la plupart d’entre eux préférant d’abord investir dans des condos de luxe.
 

 


 

 

 

 

 

 

http://www.expressparole.com/article-28829-Les-maisons-de-luxe-poussent-comme-des-champignons.html

 

 


 

La hausse des prix des maisons obligera-t-elle les futurs propriétaires à contracter une hypothèque de 30 ans?

  

 

 

http://www.expressparole.com/article-28828-La-hausse-des-prix-des-maisons-obligeratelle-les-futurs-proprietaires-a-contracter-une-hypotheque-de-30-ans.html

 

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 

Repost 0
10 août 2006 4 10 /08 /août /2006 18:30
Repost 0
8 août 2006 2 08 /08 /août /2006 19:18
Repost 0

Présentation

  • : QUEBEC-CANADA
  • : QUEBEC CANADA
  • Contact

Recherche